Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Journal d'une savonnière au naturel
  • Journal d'une savonnière au naturel
  • : Maman de jumelles & ancienne prof d'allemand, je me suis reconvertie à une vie plus verte à la campagne. Ce blog parle de notre vie au milieu des champs et de notre petite savonnerie naturelle :-)).
  • Contact

Recherche

Archives

21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 11:29

Surprise, l'autre jour, quand mon mari m'a montré le catalogue GIFI, page 11:

link

Vous les voyez, nos savons?

COMMENT ça se fait, vous demandez-vous certainement -
et moi aussi d'une certaine manière...

Allez, je vous raconte.

Un soir d'hiver l'année dernière, une connaissance du SEL (système d'échange local)
m'a téléphoné en me demandant si ça me disait que GIFI
fasse des autocollants pour le mur avec mes savons.

Moi, c'est clair, GIFI ne me "dit" pas,
mais s'ils veulent se mettre à faire travailler les artisans locaux,
pourquoi pas?
Pour ceux qui ne sont pas d'ici, le siège de GIFI est basée à Villeneuve sur Lot,
à 12 km de chez nous.

Et l'idée de voir nos savons transformés en autocollant de mur m'amusait.

On leur a livré 10 savons le lendemain, tout devait aller très très vite.
J'espérais avoir les photos rapidement
afin de les utiliser pour le salon de Lyon,
ou pour le site internet (c'est toujours "grâce aux photos
que j'ai toujours pas fini le nouveau, je suis nulle!)...

Il nous ont donné les photos sur CD un ou deux mois plus tard,
okay,
mais ils n'ont pas voulu payer les savons les vilains.
GIFI ne peut pas se permettre de payer les artisans français
il faut croire.

Ha! et quelle surprise,
quand je suis allée m'acheter
mes savons en autocollant
la semaine dernière.
-ah oui, MOI j'achète, je ne suis pas comme GIFI, moi -

quelle surprise ... de découvrir qu'ils ont dû les faire imprimer en Chine -
certainement parce que les imprimeries à Villeneuve sur Lot sont trop chères
ah mais qu'est-ce que je suis naïve, je sais *smile*. 

 Bon, c'était mon premier et dernier essai de travailler avec une entreprise de ce genre.

Mais il faut toujours voir les choses du bon côté:
si vous avez envie de décorer votre salle de bain, vos fenêtres ou
n'importe quel autre endroit avec le Prince Noir, Merlin ou Café orange,
procurez-vous vite und es derniers autocollants SAPONAIRE
chez le commerçant Gifi de votre confiance.



Partager cet article

commentaires

françoise 08/02/2009 17:27

Assez incroyable toute cette histoire! Mais en fait non que peut-on attendre d'autre de GIFI, un magasin où je ne mets pas les pieds; et pourtant pour l'éviter à Villeneuve sur Lot, il faut être complètement "miro".En tout cas, continuez...

sylvia 07/02/2009 10:25

encore moi, je trouve inadmissible le comportement de cette enseigne (dont je ne trouve pas les produits très tops au passage), car il y a un droit à l'utilisation des créations et images, surtout à titre commercial, le minimum en échange de ceux ci aurait été de vous régler vos savons, (avez vous signé un engagment ou un contrat) Mais ça se pratique souvent dans certains secteurs de ne pas régler les échantillons, drôle de pratique dans le commerce...Bon voir le positif : une expérience à engrenger pour la prochaine fois. Bon courage encore

swanee 25/01/2009 16:31

sympa l'idée.Un peu grossière cette entreprise. En gros ils ont eu des savons gratuits et commercialise des autocollants sur lequel ils se font une petite marge sur le territoire. Il y en a partout des Gifi ...  et pas mention de "saponaire.com" sur l'autocollant...  à défaut de ne pas avoir payer les savons, ils auraient pu vous renvoyez l'ascenseur ainsi. Un peu de pub en retour.

Mathilde 22/01/2009 12:32

Bonjour,Quelle histoire surprenante....L idée  était intéressante de faire des autocollants avec les magnifiques savons de Saponaire...Mais quel manque d élégance de la part de cette enseigne....L intégrité, ça ne se fabrique pas malheureusement.....Bon, cela n atteind pas notre passion pour vos savons....quoi qu il en soit....Bonne journée,A bientot sur le salon Primevère...Mathilde